Les spécificités des SCPI d’entreprise

Les SCPI de rendement sont l’une des principales SCPI de l’immobilier dans le monde de l’entreprise. L’objectif principal est de distribuer les rendements les plus élevés possibles aux détenteurs de parts. Pour ce faire, une SCPI d’immobilier d’entreprise peut investir dans des biens limités à une zone géographique particulière, à une activité économique particulière, ou aux deux.

La santé du marché de l’immobilier d’entreprise, notamment des bureaux, des entrepôts et des commerces, permet aux différentes SCPI de proposer des valeurs rarement accessibles par d’autres moyens.

Lire également : Qui paie les travaux en cas de vente ?

SCPI en immobilier d’entreprise : les avantages

Les SCPI en immobilier d’entreprise constituent un grand potentiel pour l’avenir et des possibilités de diversification sans précédent pour les investisseurs. Investir dans l’immobilier d’entreprise à travers une ou des SCPI permet de répondre à des problématiques patrimoniales et financières tout en offrant une grande sécurité.

En 2014, le rendement moyen des SCPI était estimé à 5,08 % ; avec une fourchette de 4,80 % à 6,31 %. Investir dans l’immobilier commercial avec les SCPI d’entreprise est probablement l’un des investissements les plus rentables disponibles aujourd’hui.

A voir aussi : Comment se paye les charges de Co-propriété ?

Avec le contexte actuel des taux d’intérêt, les SCPI et les rendements de l’immobilier d’entreprise sont très attractifs pour les investisseurs qui cherchent à financer leurs parts à crédit. Combiné aux revenus locatifs, cela peut couvrir une partie importante des remboursements de prêts.

De cette manière, les locataires de SCPI remboursent la quasi-totalité de leurs prêts, créant ainsi une base d’actifs sûre pour une utilisation ultérieure.

Obtenir des compléments de revenus

Pour les investisseurs à la recherche de revenus supplémentaires, il peut être judicieux d’investir dans l’immobilier d’entreprise avec les SCPI, plus rentables. Cela s’explique notamment par le fait qu’il est facile d’optimiser la fiscalité en investissant dans des immeubles résidentiels avec des SCPI fiscales, qui serviront de complément.

Fonctionnement

Le mécanisme est simple : dans cette forme d’investissement, les propriétés commerciales permettent aux investisseurs de recevoir des « dividendes » trimestriels prélevés sur les loyers versés par les sociétés locataires.

La mise en commun des actifs permet de réduire les vacances locatives et les coûts de location ponctuels. Par conséquent, les rendements deviennent moins volatils. La SCPI vise à investir dans un portefeuille diversifié en réduisant les risques locatifs et géographiques.

Réglementation

Les spécificités des SCPI d'entreprise

Dans un souci de régulation et de transparence de l’information, la SCPI est agréée par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF). Les organes de gouvernance de la SCPI sont composés d’un conseil de surveillance comprenant des associés élus. Lors des assemblées générales, tous les membres votent sur les décisions proposées par la direction de l’entreprise chargée de la gestion.

Aussi, un bulletin d’information trimestriel ainsi qu’un rapport annuel complet de la SCPI sont produits.

Les restrictions d’investissement peuvent en principe être résumées à un horizon d’investissement long. Les coûts d’acquisition associés à ces propriétés sont payés au moment de la cession et doivent être amortis sur la période.

Concernant la fiscalité, il s’agit d’une question importante non seulement par rapport à la pierre à papier, mais aussi par rapport aux investissements en France.

Quelles sont les options d’investissement ?

La pleine propriété

C’est encore la méthode la plus courante pour investir dans les SCPI. Il s’agit d’un investissement à long terme dans des parts de SCPI d’entreprise, avec des rendements généralement trimestriels. En réalité, la période de détention minimale recommandée n’est pas toujours universelle par rapport à d’autres investissements à court terme.

L’investissement en démembrement

Le démembrement est un montage qui s’adapte aussi à l’investissement en SCPI d’entreprise. Il s’agit simplement de la division de la pleine propriété entre nue-propriété et l’usufruit.

La différence est simple : les usufruitiers sont en droit d’utiliser le bien et d’en tirer des revenus, tandis que les nu propriétaires ont la pure « propriété » du bien. C’est-à-dire qu’ils ne possèdent que les murs, sans pouvoir les exploiter.

Si une société veut utiliser son capital excédentaire dans les SCPI, elle peut simplement acheter des droits d’utilisation des parts de SCPI pendant une certaine période de temps par le biais d’un rachat.

Si une personne physique acquiert la propriété de parts de SCPI avec l’intention de les acquérir avec une décote et de bénéficier de  » plus-values  » non imposables à l’issue de la période de versement, l’usufruit  » est susceptible d’être acquis par une personne morale.

vous pourriez aussi aimer