Qu’est-ce qu’un emprunt en musique ?

Avez-vous déjà entendu parler des emprunts en musique ? Les emprunts se font la plupart du temps des tonalités qui appartiennent aux tons voisins de la tonalité en cours. Mais c’est quoi un emprunt ? Et quels sont les accords emprunts les plus employés en musique ? Découvrez ici les réponses !

C’est quoi un emprunt en musique ?

L’emprunt est une modulation passagère en harmonie tonale, qui ne modifie pas la perception de la tonalité principale. On trouve souvent ce cas dans les formules cadentielles, comme par exemple chez Schumann, dans laquelle le Ve degré (dominante) est amené lorsqu’on entre dans sa tonalité.

A lire également : Qui doit prendre Rendez-vous chez le notaire ?

Chez les analystes, des discussions pontifiantes et oiseuses ont été ouvertes pour définir la durée de l’emprunt dans la mesure où toute note étrangère à la tonalité doit être qualifiée. Mais ces discussions n’ont pas de grande importance car l’analyse musicale est un outil à l’usage de la composition et un descriptif et non une rationalisation ou une science.

L’idée semble tout à fait bien imagée et opératoire en entrant dans la tonalité des degrés recherchés. Dans les autres cas, la qualification des altérations dépend de la cohérence et du contexte ainsi que de l’effet sonore.

A découvrir également : Comment devenir huissier de justice au Cameroun ?

L’emprunt est une imperfection qui sonne d’une note non jouée en facture d’orgue et en instrument à anches libres. Lors de l’attribution des jeux inhabituels au pédalier ou aux différents claviers, il y aussi un emprunt à l’orgue.

Emprunts et modulations avec le cycle des quintes

Les modulations et les emprunts se font la plupart du temps dans des tons voisins. Ces derniers peuvent être retrouvés avec le cycle des quintes. Si la tonalité d’origine est SI mineur par exemple, vous pouvez emprunter ou moduler les accords dans les tons voisins de SI mineur. Il s’agit de RE majeur, MI mineur, FA# mineur, SOL majeur et de LA majeur.

Un effet de surprise modéré est créé par les modulations dans les tons voisins. Parfois, un effet de surprise beaucoup plus intense se produit en effectuant les modulations et emprunts dans des tonalités plus éloignées.

Quels sont les accords d’emprunt les plus utilisés en musique ?

Vous trouverez ci-dessous les accords d’emprunt les plus utilisés en musique :

La tierce picarde

En harmonie tonale, la tierce picarde est un type d’accord d’emprunt qui consiste à constituer accord de premier degré d’une tonalité mineure. Au lieu d’être normalement mineure, la tierce est accidentellement majeure.

Le sixième degré descendant dans une tonalité majeure

En harmonie tonale, le sixième degré descendant dans une tonalité majeure favorise la production d’un certain nombre d’accords d’emprunt en abaissant d’un demi-ton chromatique, le sixième degré d’une tonalité majeure.

Ce degré peut accidentellement être abaissé à l’occasion d’une cadence quelconque en faisant partie de l’un deux accords préparatoires suivants :

  • L’accord du VIedegré, dont la tierce devient alors mineure,
  • L’accord du IIe degré, dont la quintedevient alors diminuée.

Dans le cas où l’accord de cinq notes est placé sur la dominante, et dont la neuvième est mineure, un abaissement du VIe degré peut aussi avoir lieu. On retrouve souvent cette technique dans les accords de neuvième de dominante sans fondamentale.

En fait, il s’agit ici d’un emprunt à la tonalité homonyme mineure. C’est le principe inversé de la tierce picarde. Le fait de rendre majeur le VIe degré d’une tonalité mineure dans l’accord de IIe degré ou de IVe degré n’est pas pratiqué. Si c’est le cas, le résultat sera alors comme une modulation.

La sixte napolitaine

En harmonie tonale, l’accord de la sixte napolitaine est un accord sur le second degré en mineur. Ici, la fondamentale est minorée (abaissée d’un demi-ton par un bécarre ou un bémol). Cet accord est traditionnellement utilisé en position de sixte. Il est suivi d’un accord de dominant.

La dominante passagère

En harmonie tonale, la dominante passagère est un type d’accord d’emprunt dont l’accord de neuvième ou de de septième est étranger à une tonalité donnée. L’enchaînement de cette dernière s’effectue sur un accord appartenant à cette tonalité.

Comment utiliser les emprunts pour créer des ambiances particulières en musique ?

Les emprunts en musique sont une technique créative qui permet de varier les ambiances sonores et d’apporter du relief à un morceau. Voici quelques astuces pour utiliser les emprunts efficacement dans votre composition musicale.

Si vous souhaitez créer une atmosphère sombre ou mystérieuse, l’utilisation de la tierce picarde est recommandée. Effectivement, cet accord d’emprunt permet de modifier subtilement le caractère d’un morceau, en donnant parfois une impression étrange ou inquiétante.

Pour ajouter des couleurs harmoniques particulières à votre composition musicale, vous pouvez utiliser la sixte napolitaine. Cet accord donne une note étrangère à la tonalité principale et offre ainsi une couleur particulière au morceau. Il peut aussi servir de transition vers un autre thème musical.

La dominante passagère est un choix judicieux si vous cherchez à créer des tensions harmoniques intéressantes dans votre composition musicale. Cette technique consiste en l’utilisation temporaire d’une dominante dont la neuvième ou septième n’appartient pas à la tonalité principale du morceau. Elle permet ainsi de renforcer l’intensité et le suspense du passage musical concerné.

Sachez que les accords modaux peuvent être utilisés pour modifier radicalement l’humeur générale d’un morceau. Si vous voulez créer une ambiance plus joyeuse et légère, l’accord mixolydien peut être un choix judicieux. Si, au contraire, vous cherchez à donner une impression de mélancolie ou de nostalgie, l’utilisation d’un accord dorien sera particulièrement adaptée.

Les emprunts en musique sont une technique à la fois simple et efficace pour varier les ambiances sonores et donner du relief à votre composition musicale. En utilisant ces astuces avec discernement, vous parviendrez rapidement à créer des atmosphères musicales riches et variées qui captiveront l’auditeur.

Quels sont les risques liés à l’utilisation d’emprunts en musique ?

Si l’utilisation des emprunts en musique peut apporter une grande richesse à une composition, elle n’est pas sans risques. Effectivement, mal utilisée, cette technique peut avoir un impact négatif sur la qualité de la création musicale.

Le premier risque lié à l’utilisation d’emprunts est celui de la confusion harmonique. Il arrive fréquemment que les musiciens débutants ou peu expérimentés aient du mal à intégrer correctement les accords empruntés dans leur composition. Si ces derniers ne sont pas bien choisis et placés judicieusement, cela peut donner lieu à des passages confus et discordants qui viendront casser le rythme et nuire au plaisir d’écoute.

Un autre danger réside dans l’impression de ‘déjà entendu‘ que peuvent provoquer certains emprunts musicaux. Si ceux-ci sont trop systématiques ou prévisibles, ils risquent de rendre votre morceau banal voire ennuyeux aux oreilles des auditeurs. Pour éviter cet écueil, vous devez faire preuve d’imagination et d’inventivité lorsqu’on utilise cette technique.

L’un des plus grands dangers associés aux emprunts en musique est le plagiat. Bien qu’il soit possible d’utiliser légitimement des accords ou mélodies déjà existantes pour créer sa propre musique, il faut rester prudent pour éviter toute accusation de copie illégale. Les procès pour plagiat musical font régulièrement les gros titres de la presse spécialisée et peuvent entraîner des conséquences financières ruinant définitivement une carrière musicale.

L’utilisation des emprunts en musique peut être un véritable atout pour donner de la richesse et du relief à une composition. Mais vous devez les utiliser avec discernement et intelligence afin d’éviter les pièges qui peuvent nuire au rendu final. En respectant quelques règles simples, comme varier ses choix harmoniques ou éviter les mélodies trop connues, vous parviendrez sans aucun doute à tirer le meilleur parti de cette technique fascinante.

vous pourriez aussi aimer