Comment bénéficier de l’aide au déménagement de Pôle emploi ?

Depuis 2014, l’ancienne aide connue sous l’appellation de prime déménagement de Pôle emploi ne porte plus ce nom. Avec quelques modifications des conditions à la clé, on l’appelle désormais l’aide à la mobilité Pôle Emploi et ce que nous allons voir dans cet article. Quel est véritablement l’objectif de cette aide, qu’en est-il des conditions d’éligibilité, et comment en faire la demande ? Ce sont les questions qui seront répondues successivement dans cet article.

L’objectif de l’aide à la mobilité Pôle Emploi

L’aide à la mobilité Pôle Emploi est un dispositif d’aide proposé donc par Pôle Emploi et dont l’objectif est de subventionner la mobilité, mais pas le déménagement comme le pense certain. Pour Pôle Emploi, le but est d’inciter les demandeurs d’emploi à accepter des offres même éloignées de leur lieu de résidence.

A voir aussi : Pourquoi faire appel à un chasseur d’appartement à Paris ?

Dans cette aide, le bénéficiaire peut prétendre à des remboursements sur les frais d’hébergement, les frais de repas et les frais de déplacement. L’aide étant plafonnée à 5 000 € par an, les plafonds journaliers sont limités à 30 € par nuit pour l’hébergement, 6 € par jour pour les repas et 0,20 € par km parcouru aller-retour pour les déplacements. C’est une subvention très intéressante.

A lire aussi : Déménagement : les bénéfices et les défis du faire soi-même versus l'engagement d'une entreprise spécialisée

Conditions d’éligibilité

Concernant les conditions d’éligibilité, tout est clairement expliqué par Pôle Emploi. Voici le principal à ce propos :

·         L’inscription à Pôle emploi : Il faut déjà savoir que l’aide à la mobilité Pôle Emploi est exclusivement accessible aux demandeurs d’emploi chez Pôle emploi. Sans quoi, la demande sera systématiquement refusée.

·         Ne pas recevoir d’allocation chômage : Avec un statut de demandeur d’emploi, le prétendant ne doit pas percevoir d’allocation chômage ou une indemnité au titre d’une allocation de chômage.

·         L’acceptation d’une offre d’emploi à plus de 60 km du lieu de résidence actuel : L’aide à la mobilité Pôle Emploi visant à inciter les demandeurs à accepter des offres plus loin de chez eux, c’est aussi une condition à respecter. Le prétendant doit accepter un poste se situant au minimum à 60 km de son lieu d’hébergement.

Voilà donc pour les principales conditions pour être éligible à l’aide à la mobilité Pôle Emploi. D’autres conditions peuvent s’ajouter, mais il faudrait s’informer auprès d’un conseiller Pôle Emploi pour connaître tous les détails.

Les démarches pour bénéficier de l’aide

Si vous remplissez les principales conditions d’éligibilité de l’aide à la mobilité Pôle Emploi, vous pouvez envisager d’en faire la demande. Voici la démarche à suivre pour cela :

·         Informer son conseiller Pôle emploi : Dès que l’on a accepté une offre d’emploi située à plus de 60 kilomètres de son lieu de résidence actuel, il est impératif d’en informer son conseiller Pôle emploi. Celui-ci pourra alors vous orienter sur les étapes à suivre.

·         Étudier les modalités d’aide : Pôle emploi propose différentes formes d’aide au déménagement, allant de la prise en charge partielle des frais de transport à la couverture des coûts liés au changement de résidence. Il est important de bien comprendre les modalités spécifiques à votre situation.

·         Constituer le dossier de demande : Pôle emploi peut exiger la constitution d’un dossier comprenant des justificatifs de l’emploi accepté, les devis de déménageurs, ou encore la distance entre le nouveau lieu de travail et le lieu de résidence actuel.

vous pourriez aussi aimer