Défiscalisation

Quand Peut-on déduire les intérêts d’emprunt ?

Il appartient au propriétaire de prouver son intention de louer et les démarches entreprises.

1. Ce dont vous devez vous souvenir

Lorsqu’un appartement est vacant, les frais de propriété sont déductibles du revenu de la propriété si le propriétaire prouve qu’il a réellement l’intention de louer le bien et qu’il a fait preuve de diligence raisonnable pour le faire. En l’absence d’une telle démonstration, il est supposé que le contribuable s’est réservé la jouissance de l’appartement. Dans ce cas, aucune déduction sur le revenu de base ne peut être effectuée. CAA Marseille du 7 novembre 2018, n°17ma03659

A voir aussi : Quelles sont les clauses obligatoires d'un contrat de bail ?

Art.15 du CGI

2. Conséquences pratiques — Opinion Fidroit

Dans le cas où l’appartement vacant est destiné à être loué, le contribuable doit fournir une preuve des soins qui ont été apportés à bon. Dans la pratique, il est conseillé de conserver tout document le permettant lequel définir les procédures et ainsi éviter les interrogations déduction des coûts. Il appartient au juge d’apprécier si le contribuable a fait preuve de diligence raisonnable. Nous pouvons prouver notre volonté de louer avec :

Lire également : Comment calculer la Plus-value sur la vente d'un appartement ?

  • Publicité sur des sites web,
  • mandat de location signé auprès d’une agence immobilière,
  • échanges de courriels entre le propriétaire et les locataires potentiels,
  • fichiers de locataires potentiels
  • , certificats de visite confirmés,
  • témoignages
  • ,

  • etc.

Dans l’affaire où le tribunal administratif a statué l’appel de Marseille, le contribuable n’a pas pu prouver son intention à louer. Seules trois attestations de personnes qui déclarent avoir visité l’appartement ont été mis à disposition sans préciser la date exactement. Ces derniers, qui ont été développés dans le cadre de la procédure, n’ont pas été ni spécifiés ni accompagnés d’éléments supplémentaires.

Avis Fidroit :

La décision du tribunal administratif de Marseille illustre le principe qui s’applique au revenu de base. Le problème est d’autant plus prononcé que la charge de la preuve incombe ici au contribuable (contrairement aux situations généralement admises en droit fiscal). Les propriétaires d’appartements à louer à titre de revenus fonciers qui souhaite déduire des dépenses en cas de manque de revenus doit donc En amont, conservez les preuves de leurs actions même lorsqu’il n’y a pas de processus de rectification. Ces preuves seront également essentielles :

  • Si la construction d’un engagement locatif se trouve dans le dans le cadre d’un système fiscal. Il est en effet possible d’utiliser vous bénéficiez d’un avantage fiscal en cas de vacances plus longues, mais avec le Condition pour démontrer la diligence raisonnable (BOI-IR-RICI-360-60 § 180 en particulier).
  • Si le propriétaire a un déficit sur son revenu total calculé Titre des trois années précédant la période de vacance (BOI-RFPI-BASE-30-20 § 240). Si ce n’est pas le cas, l’attribution peut être transférée en question.

L’analyse ne peut pas être strictement transférée au cas Revenus provenant de locations meublées. En termes de BIC, Appartements réservés par le propriétaire dont le propriétaire ne bénéficie pas à la même exception… La preuve de l’utilisation effective de la propriété peut être utile pour déterminer le régime fiscal applicable. Pour plus de détails, voir Locations meublées (professionnelles et non professionnelles).

3. Pour aller plus loin

3.1.

contexte On suppose qu’un contribuable se réserve l’usage d’un bien dans diverses situations :

  • lui-même ou un membre de son ménage fiscal habite le domicile (résidence principale ou secondaire)
  •  ;

  • Il met le bien à la disposition d’un tiers gratuitement, sans être lié à un contrat de location ;
  • il laisse le bien vide.

Il n’est pas soumis à l’impôt sur le revenu dans ces situations et ne peut donc déduire aucun coût lié à la surface habitable. § 50 DE BOI-RFPI-CHAMP-20-20 Exceptionnellement, lorsque l’appartement vacant, le propriétaire ne n’est pas considéré comme une réserve de jouissance s’il est capable de déterminer qu’il est destiné à la location. En d’autres termes : Les frais de base sont déductibles des revenus immobiliers si Le propriétaire prouve qu’il a effectué toutes les vérifications nécessaires nécessaire pour louer le bien et montre son intention réelle de le louer Rent.ce, arrêt du 13 février 1974, n° 86174 CHAMP 20-20 DE LA DDP DU BOI § 70

3.2. Faits et procédures

M. et Mme B sont propriétaires de leur propre maison. soi-même à entreprendre des travaux de réparation, d’entretien et d’amélioration dans cette propriété. La propriété ne sera pas louée pendant et après la période de fonctionne. Les frais sont calculés à partir des revenus de la propriété de M. et Mme B. Après un audit fiscal, le gouvernement a mis fin à la déduction des frais de propriété des contribuables au motif qu’ils Ces derniers se sont réservés pour profiter du bien. M. et Mme B contestent les évaluations fiscales supplémentaires concernant les revenus et les cotisations de sécurité sociale auxquels ils se réfèrent les assujettis. Ils soutiennent que le travail est déductible parce qu’ils ont pris toutes les mesures nécessaires pour loyer. Ils présentent trois certificats de visite de l’appartement. Le tribunal administratif de Montpellier rejette la demande des époux ils s’adressent à la Cour d’appel administrative de Marseille.

3.3.

arrêtez

Le La cour administrative d’appel de Marseille rejette la Demande de M. et Mme B. Elle pense que les époux se sont en fait réservés le plaisir du bien. « Les frais relatifs aux appartements pour lesquels le propriétaire se réserve la jouissance ne peut pas être utilisée comme déduction pour déterminer la Revenus d’actifs inclus dans le revenu imposable total revenu » C’est au propriétaire d’entendre la déduction des frais en ce qui concerne un appartement qui est resté vide, profitez de ce qu’il a entendu dire que je l’ai loué et je n’ai pas réservé la joie de prouver des étapes qu’il a franchies pour la location de cet appartement.

3.4.

Analyse

L’arrêt la CAA de Marseille illustre une situation dans laquelle les contribuables déduire les frais de base de leur revenu de base s’ils ne le font pas pourraient justifier leur véritable désir de louer la propriété. Par conséquent, ils sont envisagés réserve le plaisir de la propriété, et à ce titre, ils ne peuvent déduire aucun coût en termes de bon. Une condition est essentielle pour déduire les coûts en termes de Le revenu de base : un loyer efficace. En fait, pour qu’un Les frais peuvent être déductibles par rapport aux revenus immobiliers doit être utilisé pour gagner ou maintenir un revenu terre.

Par exemple :

Un propriétaire qui reprend ensuite la propriété d’un appartement le départ de ses locataires dans le but de l’occuper doit être considéré comme se réserve le droit d’en profiter. Exemption en vertu de l’article II de l’article 15 du Code général de impôts (CGI) donc il ne peut pas déduire de son revenu total ou d’autres les revenus fonciers imposables, le montant des travaux de restauration, même si celles-ci sont dues à la détérioration du locataire BOI-RFPI-BASE-20-30-30

Le

coût (fonctionne, cependant, intérêt sur le prêt) si le bien n’a pas encore été loué, sont déductibles l’année de paiement, car ils sont accumulés dans le but de gagner un revenu. Il est nécessaire de fournir des preuves aux autorités fiscales l’intention d’utiliser le bien pour générer des revenus fonciers grâce à La location de la propriété. Cette intention doit être confirmée par un location effective après l’achèvement des travaux.BOI-RFPI-Base-20-80 § 280

Source : Fidroit